Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
Actions citoyennes
Partager
   
21/06/2012- Tribune

Il faut que le parlement soit représentatif de toutes les sensibilités politiques des citoyens



 

Nous nous félicitons qu’à l’occasion du premier tour des élections législatives, les Français aient confirmé le choix qu’ils avaient fait de François Hollande, en lui donnant les moyens d’obtenir au second tour une majorité pour mettre en œuvre la politique qu’il a proposée au pays. 


Nous souhaitons naturellement que cette majorité soit la plus large possible. Les jeux ne sont pas faits, tant que le vote n’a pas eu lieu, même si les résultats de dimanche dernier éloignent le risque d’une cohabitation. Mais, à la réflexion, c’est une bien étrange manière de faire, pour un grand pays moderne, que de prendre le risque, pour la même durée de cinq ans, d’avoir deux pouvoirs opposés, issus de la même légitimité populaire à quelques semaines de distance… Ne serait-il pas temps de mettre de l’ordre à cela ? 

D’autant que ces élections législatives, si importantes selon les textes, puisqu’elles vont permettre de donner une assise au gouvernement qui définit et conduit la politique de la Nation, voient leur participation décliner de quinquennat en quinquennat, pour atteindre ce dimanche leur plus bas niveau. Et l’on constate, une fois encore, que si les Français se sentent concernés par les élections municipales et présidentielles, ils le sont de moins en moins par toutes les autres. 

Ne serait-ce pas parce que le quinquennat fait que, dans la réalité, le gouvernement est responsable devant le Président élu, bien plus que devant la majorité parlementaire (comme c’est le cas institutionnellement aux Etats-Unis), et que les Français ne souhaitent pas cinq ans de paralysie ? 

Ne serait-ce pas parce que le mode de scrutin utilisé fait de ces élections une machine à n’élire que des députés UMP ou PS, laissant sans représentation des millions de Français ? Ainsi, en 2002, au premier tour de la présidentielle, 65% des électeurs ont voté pour d’autres candidats que ceux du PS et de l’UMP. UMP et PS obtinrent cependant 88% des sièges. Quant aux élus qui ne sont pas membres de ces partis, ils ne sont élus que par la grâce d’un accord de répartition des circonscriptions avec l’un des deux partis, entraînant d’ailleurs, à gauche comme à droite des «dissidences» semant souvent la confusion dans les esprits. 

C’est aussi pour que, comme il l’a proposé, une réforme vienne introduire une représentation proportionnelle significative dans toutes les élections, municipales en 2014, cantonales et régionales en 2015 et législatives en 2017, qu’il est nécessaire que François Hollande obtienne, au second tour, la majorité la plus large. 

Il est urgent que le débat s’engage sur le caractère et le niveau de cette représentation proportionnelle. On sait qu’il est possible de garantir la stabilité des institutions avec une proportionnelle large. Il faut que le parlement soit représentatif de toutes les sensibilités politiques des citoyens. Les moyens institutionnels existent. Aux USA, les présidents, qui ne manquent ni de pouvoir ni de capacité d’initiative, ont, depuis un demi siècle, gouverné très souvent avec une majorité parlementaire contraire, sans que cela conduise à la paralysie que nous appelons ici «cohabitation». 

Si nous ne nous engageons pas dans cette voie, les élections législatives deviendront un scrutin local dévalorisé, à l’inverse de ce qu’à voulu la Constitution, où on élira une sorte de Chef du Bureau d’Aide local et d’Interventions en tout genre. Ce qu’il est déjà si souvent, alors qu’il devait être le Législateur. En termes de scrutin local, les Français préfèrent élire le maire, à qui il font déjà tellement plus confiance qu’à leur député. 

Cela pourra aussi encourager les grands partis à moins se comporter comme des machines de pouvoir, répartissant les circonscriptions, et plus comme de vrais partis politiques, producteurs d’idées, concourant à l’expression des citoyens par la réflexion et le débat politiques.
 

 

Corinne Lepage, Michel Suchod, Stéphane Gemmani, Bernard Brun, Gilles Casanova, Bouchera Azouz, Philippe San Marco, Dominique Losay, Stéphane Fillette sont des personnalités politiques de centre-gauche qui, lors de la campagne présidentielle, avaient été à l’origine d’appels en faveur de l’élection de François Hollande.
 
Vendredi 15 Juin 2012

 
• Une réponse républicaine - 08/12/2015 : Le nouveau contrat de ville 2015-2020 Marseille Provence
• Métropole Aix Marseille Provence - 08/06/2015 : Le Livre blanc des mobilités
• Une réflexion, des propositions - 27/02/2015 : L’esprit du 11 janvier a vécu : il est temps de tout remettre à plat
• Presse: Fin du pluralisme en Provence - 26/02/2015 : Une bonne nouvelle: La Marseillaise reprise et rénovée?
• Conférence de Philippe San Marco (vidéo) - 29/05/2014 : Stratégie urbaine et géopolitique
• Communiqué - 26/03/2014 : Pape Diouf et le second tour
• Avec Pape Diouf ce dimanche - 18/03/2014 : André JOLLIVET: le vent se lève sur cette ville que j’affectionne.
• - 17/03/2014 : Le clip Happy Diouf!
• De l'air... - 17/03/2014 : Philippe San Marco aux côtés de Pape Diouf
• Pape Diouf - Municipales 2014 - 11/03/2014 : Vidéo : rencontre sur l'habitat et l'urbanisme à Marseille
• Changer la donne - 11/03/2014 : Les 302 candidats avec Pape Diouf
• Avec Pape Diouf dimanche 23 mars - 10/03/2014 : Tahar Rahmani: Pour faire faire entendre la voix de nos quartiers
• Municipales 2014 - 28/02/2014 : Le credo de Pape Diouf
• Avec Pape Diouf - 28/02/2014 : Le Contrat citoyen pour Marseille
• Municipales Marseille - 28/02/2014 : DE L’INTERÊT DE LA CANDIDATURE DIOUF
• Le e book de Philippe San Marco - 27/01/2014 : L'armée dans les cités ou changer de politique
• Marseille Aménagement - 04/11/2013 : « Circulez, il n’y a rien à voir »
• Élections municipales à Marseille - 29/08/2013 : Pour une élaboration citoyenne d'un projet pour notre ville et sa métropole
• Mise sous tutelle de la fédération PS 13 - 20/03/2013 : La Convention citoyenne propose un partenariat de "Salut public"
• Parlons de civisme... - 30/08/2012 : L’Armée dans les cités ou la remontée du refoulé colonial
• Adresse au Président de la République - 30/08/2012 : Moi Président....j’appelle et je prépare ...le sursaut civique !
• Après la Charte des ministres - 18/05/2012 : La charte de l'élu local: une proposition du Forum civique datant de 1998
• Appel aux élus de Marseille et de PACA - 12/04/2012 : Liaisons maritimes entre la France et le Maroc : l’urgence d’une solution.
• Clientélisme et politique en Paca - 14/02/2012 : Le clientélisme, comment ça marche ?
• Projet soumis au conseil municipal de Marseille - 12/12/2011 : Renouvellement de la délégation de service public des aires d'accueil pour gens du voyage
• Mouvement de refondation démocratique et de restauration de la probité publique - 06/12/2011 : Marseille : Pour un sursaut républicain
• Philippe San Marco - 26/10/2011 : Tourner la page du système Guérini
• Conseil de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole - Développement des transports en commun en site propre - 21/10/2011 : Un toboggan de procédures administratives, des décisions sans cohérence pour faire face au tsunami quotidien des automobiles venant de la périphérie
• Présentation du projet Anru aux habitant - 04/10/2011 : Projet de rénovation urbaine la Soude-les Hauts de Mazargue
• Schéma de Cohérence Territoriale - 01/10/2011 : Document d'orientations générales (DOG) du SCOT de MPM
• Défendre et adapter les services publics pour garantir la qualité et l'équité du service au public - 10/09/2011 : Contribution de la Convention citoyenne aux réflexions de l'intersyndicale de MPM : le cas du service de la propreté à Marseille
• Philippe San Marco - 08/09/2011 : "Association de malfaiteurs"
• Philippe San Marco - 01/09/2011 : "Association de malfaiteurs" : Explication de texte
• 5 questions à Philippe San Marco - 01/07/2011 : Réforme des collectivités territoriales
• 3 questions à Philippe San Marco - 08/05/2011 : 25e anniversaire de la disparition de Gaston Defferre
• Philippe San Marco - 15/03/2011 : "Encore un effort, et le PS marseillais sera républicain"
• Philippe San Marco - 09/02/2011 : Vieux Port : un glacis peut en cacher un autre…
• Conseil d'arrondissement du premier secteur de Marseille - Philipe San Marco - 03/02/2011 : La halle Puget : une honte au cœur de Marseille et logements sociaux dans le centre-ville
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005