Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
Actions citoyennes
Partager
   
28/02/2014- Municipales 2014

Le credo de Pape Diouf



Prendre le recul d'un diagnostic partagé

L'exercice imposé d'un « programme » suppose de partager un diagnostic, de collecter des propositions censées apporter des réponses à ce qui « ne va pas bien ».

Ma réflexion ne part pas de rien et je n'ai pas la prétention de tout réinventer.

L'état des lieux de ce qui va et de qui ne va pas à Marseille et dans l'aire métropolitaine a fait l'objet, au cours des derniers mois, de multiples publications d'une grande richesse qui sont la base de ma réflexion. Parmi celles-ci, je retiens par exemple :

-        Le rapport de l'Insee : "Métropole Aix-Marseille Provence. Un territoire fragmenté, des solidarités à construire" d'octobre 2013,

-        Le rapport du Compas commandé par la Région : "Métropole Aix-Marseille. Atlas territorial", de novembre 2013,

-        Les divers rapports de la Mission interministérielle pour le projet métropolitain Aix-Marseille-Provence et en particulier "le cadre d'action collectif" de juin 2013 et le document de convergence stratégique pour construire et partager la perspective métropolitaine "Vers une vision commune de la métropole d’Aix-Marseille Provence",

-        Le rapport de l'OCDE " Vers une croissance plus inclusive de la métropole Aix-Marseille"  de décembre 2013,

-         Le rapport des Groupes d'Action Métropolitain "10 idées neuves et 50 projets innovants pour Marseille et la métropole" de février 2014,

-        Le rapport " Faire gagner Marseille Provence c'est possible " de Jean Luc Chauvin au nom de l'Union patronale des Bouches du Rhône de novembre 2013,

-        Les analyses de la Chambre de Commerce et d'Industrie rassemblées sous le titre "Une conviction, la métropole",

-        Le livre de Philippe San Marco "L'Armée dans les cités ou changer de politique" de Novembre 2013;

-        Le Pacte de Sécurité et de Cohésion sociale, rendu public par l'État le 6 décembre 2013 et auquel le futur Maire de Marseille devra répondre.

Au-delà des spécificités marseillaises, je m'appuie également sur le très bon rapport de Marie-Hélène Bacqué et Mohamed Mechmache : « Pour une réforme radicale de la politique de la Ville »,  publié en juillet 2013.

Tout est dit dans ces rapports. Le diagnostic est posé et je compte bien m'en inspirer. Des propositions sont faites et je vais en reprendre l'essentiel. Pour cela, je vais rencontrer rapidement les divers auteurs et ainsi poser les bases d'un rassemblement sur des contenus qui durera bien au-delà du bref temps des polémiques électorales.

A cette base de référence, je rajoute bien sûr les récents rapports de la Chambre Régionale des Comptes qui ont fait apparaitre de nombreux dysfonctionnements, voire de graves anomalies, dans la gestion des services de la municipalité et de ceux de la communauté urbaine. Il est hors de question de ne pas en tenir compte. Les recommandations faites seront mises en œuvre sans délais.

Je n'ignore pas non plus les longues concertations avec les associations et les Comités d'Intérêt de Quartiers ni les riches débats qui ont débouché sur le Plan Local d'Urbanisme, le Plan Local de l'Habitat, le Plan de Déplacements Urbains ou encore sur le Schéma de Cohérence et d'Orientation Territoriale. Il y a dans ces documents une accumulation consensuelle d'expertise et de convergences dont il est lamentable qu'une fois votés, ils soient aussitôt oubliés. Au lieu de faire semblant de proposer des nouveautés dans ces domaines essentiels, certains feraient mieux dans leur programme de nous dire comment ils vont enfin appliquer et financer ce sur quoi ils se sont déjà engagés.

Enfin, en ce qui concerne le domaine essentiel de la sécurité et de la cohésion sociale, comment faire l'économie du Pacte proposé par le Préfet en Décembre 2013 ? Les mesures rassemblées dans ce document ne portent pas sur les questions de sécurité au sens strict qui en effet sont de la stricte responsabilité de l'État et des services de Police. Mais elles visent toutes au retour de la République et à rétablir la confiance dans une dynamique collective. Ce pacte est directement proposé au Maire de Marseille dont le silence est assourdissant. Je m'engage à y répondre sans délai dès le premier jour de mon mandat et d'en assurer personnellement le suivi.

Affirmer ainsi ma référence à ces différents textes, mettre en avant leur contenu et reprendre certaines de leurs conclusions c'est en même temps prendre mes distances avec une conception des programmes que je rejette, celle qui réduit le candidat à être un Père Noël qui propose des cadeaux tous plus beaux les uns que les autres, tous issus d'une imagination débordante, mais qui font du citoyen un consommateur qui ferait son choix dans une sorte de catalogue de La Redoute.

Procéder ainsi c'est justement nourrir le discrédit de la parole politique. Personnellement je ne rentrerai pas dans la concurrence entre des projets d'équipements de tous ordres, du téléphérique à la piste cyclable et au pont transbordeur, tous autant de guirlandes pour faire joli mais dont aucun n'est financé alors que la situation des finances communales est déjà préoccupante. L'importance d'un programme est dans la dynamique politique qu'il exprime, dans l'horizon qu'il  indique, dans la confiance qu'il crée. Dans la capacité du candidat à écouter et à rassembler dans la durée. Je me tiendrai donc à l'écart de cette étrange tradition électorale qui conduit les candidats aux élections à bâtir des programmes de plus en plus précis, qui font de la surenchère les uns sur les autres. Cela conduit inévitablement à des promesses irraisonnées qui ne peuvent générer que déceptions et frustration. Pour ma part je me présente aux électeurs avec des valeurs, des méthodes de travail, des équipes compétentes et de grandes orientations.

Car nos concitoyens en ont assez de ces fausses oppositions mises en scène le temps d'une campagne et vite oubliées le lendemain. Ainsi MM Gaudin et Guérini s'étaient-ils durement affrontés lors des dernières élections municipales. Leurs programmes étaient clairement incompatibles. Or chacun sait qu'aussitôt les élections passées, les mêmes se sont mis d'accord sur une "gouvernance partagée" dont personne n'a jamais présenté le contenu mais qui a permis au fil de l'eau tous les petits arrangements entre amis. Qu'on ne s'étonne donc pas du peu de crédit des programme que les mêmes ou leurs héritiers nous présentent aujourd'hui. Au demeurant l'équipement le plus important réalisé au cours du mandat qui s'achève aura été le Stade Vélodrome dont la transformation n'était pourtant prévue dans aucun des programmes présentés devant les citoyens.

J'appelle donc à plus d'humilité dans les concours d'idées qui "font rêver" mais qui justement sont loin de la réalité, et à plus de responsabilité dans la définition des grands axes qui seuls donnent du sens et du souffle à une action ancrée dans le long terme.

C'est l'objet de mon contrat citoyen pour Marseille.

 


 
Lire le dossier de presse
• Une réponse républicaine - 08/12/2015 : Le nouveau contrat de ville 2015-2020 Marseille Provence
• Métropole Aix Marseille Provence - 08/06/2015 : Le Livre blanc des mobilités
• Une réflexion, des propositions - 27/02/2015 : L’esprit du 11 janvier a vécu : il est temps de tout remettre à plat
• Presse: Fin du pluralisme en Provence - 26/02/2015 : Une bonne nouvelle: La Marseillaise reprise et rénovée?
• Conférence de Philippe San Marco (vidéo) - 29/05/2014 : Stratégie urbaine et géopolitique
• Communiqué - 26/03/2014 : Pape Diouf et le second tour
• Avec Pape Diouf ce dimanche - 18/03/2014 : André JOLLIVET: le vent se lève sur cette ville que j’affectionne.
• - 17/03/2014 : Le clip Happy Diouf!
• De l'air... - 17/03/2014 : Philippe San Marco aux côtés de Pape Diouf
• Pape Diouf - Municipales 2014 - 11/03/2014 : Vidéo : rencontre sur l'habitat et l'urbanisme à Marseille
• Changer la donne - 11/03/2014 : Les 302 candidats avec Pape Diouf
• Avec Pape Diouf dimanche 23 mars - 10/03/2014 : Tahar Rahmani: Pour faire faire entendre la voix de nos quartiers
• Municipales 2014 - 28/02/2014 : Le credo de Pape Diouf
• Avec Pape Diouf - 28/02/2014 : Le Contrat citoyen pour Marseille
• Municipales Marseille - 28/02/2014 : DE L’INTERÊT DE LA CANDIDATURE DIOUF
• Le e book de Philippe San Marco - 27/01/2014 : L'armée dans les cités ou changer de politique
• Marseille Aménagement - 04/11/2013 : « Circulez, il n’y a rien à voir »
• Élections municipales à Marseille - 29/08/2013 : Pour une élaboration citoyenne d'un projet pour notre ville et sa métropole
• Mise sous tutelle de la fédération PS 13 - 20/03/2013 : La Convention citoyenne propose un partenariat de "Salut public"
• Parlons de civisme... - 30/08/2012 : L’Armée dans les cités ou la remontée du refoulé colonial
• Adresse au Président de la République - 30/08/2012 : Moi Président....j’appelle et je prépare ...le sursaut civique !
• Après la Charte des ministres - 18/05/2012 : La charte de l'élu local: une proposition du Forum civique datant de 1998
• Appel aux élus de Marseille et de PACA - 12/04/2012 : Liaisons maritimes entre la France et le Maroc : l’urgence d’une solution.
• Clientélisme et politique en Paca - 14/02/2012 : Le clientélisme, comment ça marche ?
• Projet soumis au conseil municipal de Marseille - 12/12/2011 : Renouvellement de la délégation de service public des aires d'accueil pour gens du voyage
• Mouvement de refondation démocratique et de restauration de la probité publique - 06/12/2011 : Marseille : Pour un sursaut républicain
• Philippe San Marco - 26/10/2011 : Tourner la page du système Guérini
• Conseil de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole - Développement des transports en commun en site propre - 21/10/2011 : Un toboggan de procédures administratives, des décisions sans cohérence pour faire face au tsunami quotidien des automobiles venant de la périphérie
• Présentation du projet Anru aux habitant - 04/10/2011 : Projet de rénovation urbaine la Soude-les Hauts de Mazargue
• Schéma de Cohérence Territoriale - 01/10/2011 : Document d'orientations générales (DOG) du SCOT de MPM
• Défendre et adapter les services publics pour garantir la qualité et l'équité du service au public - 10/09/2011 : Contribution de la Convention citoyenne aux réflexions de l'intersyndicale de MPM : le cas du service de la propreté à Marseille
• Philippe San Marco - 08/09/2011 : "Association de malfaiteurs"
• Philippe San Marco - 01/09/2011 : "Association de malfaiteurs" : Explication de texte
• 5 questions à Philippe San Marco - 01/07/2011 : Réforme des collectivités territoriales
• 3 questions à Philippe San Marco - 08/05/2011 : 25e anniversaire de la disparition de Gaston Defferre
• Philippe San Marco - 15/03/2011 : "Encore un effort, et le PS marseillais sera républicain"
• Philippe San Marco - 09/02/2011 : Vieux Port : un glacis peut en cacher un autre…
• Conseil d'arrondissement du premier secteur de Marseille - Philipe San Marco - 03/02/2011 : La halle Puget : une honte au cœur de Marseille et logements sociaux dans le centre-ville
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005