Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
Actions citoyennes
Partager
   
01/06/2011- Tahar Rahmani et Philippe San Marco

Prévention, sécurité et violences urbaines : réflexions et propositions de Convention Citoyenne



Nous avons abordé ce thème de nombreuses fois, notamment au Conseil Municipal sans que vraiment cela débouche sur des orientations concrètes.
Il est vrai que les faits urbains sont complexes, de même les manifestations au niveau de la sécurité appellent des réponses qui ne soient ni sommaires, ni homogènes mais variées, concertées et pertinentes.
Les incivilités, la petite et moyenne délinquance, l'échec scolaire, la violence entre les personnes et notamment les phénomènes d'autodéfense comme avec le drame du jeune de la Bricarde qui a perdu la vie, la violence institutionnelle, la toxicomanie, les jeunes en déshérence, la prostitution et les discriminations sont des maux qui s'aggravent d'année en année dans notre ville et singulièrement dans nos quartiers.
Ne parlons pas des 43 assassinats crapuleux perpétrés à Marseille ces deux dernières années.
La situation se dégrade, c'est un fait !
Cela n'est pas très étonnant quand on sait qu'au niveau national, l'on estime qu'environ un collégien sur cinq connaît d'importantes difficultés d'apprentissage, tandis que 70 000 jeunes sortent encore chaque année du système scolaire sans la formation leur permettant de s'insérer dans la société. Ces chiffres sont proportionnellement supérieurs dans les quartiers dits de la politique de la ville où vivent des populations en mal d'intégration économique, sociale et culturelle.
Souvent la précarité débouche sur l'exclusion qui elle-même peut mener à la délinquance.
Cette délinquance qui a évoluée fortement ces dernières années.
Délinquants de plus en plus jeunes, violences scolaires, violences de bande de jeunes filles, violence fréquentes dans les transports

Posons tout d'abord quelques principes de base :

- La protection des biens et des personnes est une responsabilité "régalienne" de l'Etat, qui doit disposer des moyens pour assurer un traitement égal à tous les citoyens et ce, quel que soit le territoire. Cela vaut notamment pour les territoires en grande difficulté économique, sociale et urbaine.

- Sur ce point l'Etat a proposé récemment 117 adjoints de sécurité nouvellement affectés ainsi qu'une vingtaine d'enquêteurs sur les stupéfiants et le traffic d'armes. Ce n'est certes pas suffisant pour une ville comme Marseille et il faudra d'autres moyens et d'autres mesures plus puissantes

- Le Maire quand à lui représente les populations dont il relaye les attentes et, à ce titre est l'interlocuteur de l'Etat auquel il doit fournir les éléments de diagnostic dont il dispose. Il doit contribuer, normalement, avec les partenaires à la sûreté des citoyens à travers les aménagements urbains nécessaires, les actions de prévention, d'animation et de solidarité en liaison pour l'instant avec le Conseil général.

Au-delà du Conseil Municipal à huit clos du 30 mai prochain entre élus et en présence du Procureur et du Préfet, Monsieur Gaudin doit organiser en collaboration étroite avec les six principaux Maires de secteurs concernés, la CUM et le Conseil Général, les "états généraux des violences urbaines et de la tranquillité publique" en liaison avec le procureur de la république, le mouvement associatif représentatif dans ce domaine, des représentants de l'EN, la prévention spécialisée et ses unités de prévention urbaine et enfin la Confédération des CIQ.
C'est une demande pressante de la population et des responsables associatifs concernés.
Cela pour tirer ensemble le constat de la situation de crise présente et tracer des perspectives d'actions en matière de prévention, de sécurité et de tranquillité publique.
Nous n'avons en effet fait aucun bilan sur les moyens existants, les échecs et les réussites, les blocages et les avancées en la matière.
Il faut une clarification des missions des acteurs qui concourent à la coproduction de la sécurité. Leurs moyens, leur vécu, leurs analyses et leurs propositions.
Il nous faut reconnaître définitivement la nécessaire complémentarité entre prévention et répression qui doivent être les deux piliers d'une politique ambitieuse de tranquillité publique.

NOUS SOUHAITONS METTRE AU DEBAT QUATRE QUESTIONS/
PROPOSITIONS QUI NOUS PARAISSENT PRIORITAIRES.

1-Le transfert des compétences et des moyens de la prévention spécialisée et de l'action sanitaire et sociale au plan intercommunal en y associant de près les communes et les mairies de secteur lieu d'échange et de confrontation des idées, de connaissance fine des situations conflictuelles.

2-L'opportunité d'une décentralisation de la fonction et des compétences de la sécurité de proximité Les missions de la police de proximité (hier) ou "les patrouilleurs" (prévus) à mettre en place évoluent considérablement.
Au même titre que les équipes de prévention, la connaissance du terrain, des personnes et la présence rassurante sont des éléments précieux.
Il y a nécessité de mobiliser un grand nombre d'effectifs, de jouer la mixité, de renforcer la formation pour changer les comportements des personnels concernés à l'intelligence des quartiers et territoires et à leur culture, au développement des coopérations avec les acteurs de terrain.
Nouvelles pratiques, nouveau métier
- La police municipale dont le rôle doit évoluer pour être plus proche des habitants des quartiers et pas uniquement au centre ville et formée à cette compétence particulière.

Certaines missions pourraient lui être déléguées par la police nationale comme par exemple : les dégradations, les petits trafics de voie publique, consommation publique de substances interdites, mais aussi sur l'aide aux victimes et l'accès au droit.

3-La mise en place d'une politique forte de la dissuasion et de la tranquillité des voyageurs dans les transports publics, le renforcement "d'équipe de dialogue" et ...
Ceci est de la responsabilité de la RTM de la Région et de la SNCF. Ces deux dernières apportent déjà quelques 250 000 euros aux équipes de prévention.
C'est un premier pas important

4- Lutter contre la délinquance juvénile suppose un renforcement de moyens et une reconnaissance de certaines professions qui se trouvent en première ligne dans ce combat
- Les correspondants de nuits en liaison avec les éducateurs spécialisés, seuls présents sur le terrain la nuit
- Les médiateurs dans les établissements scolaires dont les postes doivent être pérennisés et non sur 6 mois et sans formation
Missions et statuts plus clairs, soutien hiérarchique plus fort, pouvoir de médiation et d'intervention plus important, coordination plus efficace, horaires d'intervention en phase avec la réalité de terrain.

Voilà vers quoi nous devons nous diriger

Philippe San Marco
Président de Convention Citoyenne
Vice Président de MPM
Conseiller d'arrondissements 1/7

Tahar RAHMANI
Vice Président de Convention Citoyenne
Conseiller Communautaire
Conseiller D'Arrondissements des 13/14


 
Lire ou imprimer le document en PDF
• Une réponse républicaine - 08/12/2015 : Le nouveau contrat de ville 2015-2020 Marseille Provence
• Métropole Aix Marseille Provence - 08/06/2015 : Le Livre blanc des mobilités
• Une réflexion, des propositions - 27/02/2015 : L’esprit du 11 janvier a vécu : il est temps de tout remettre à plat
• Presse: Fin du pluralisme en Provence - 26/02/2015 : Une bonne nouvelle: La Marseillaise reprise et rénovée?
• Conférence de Philippe San Marco (vidéo) - 29/05/2014 : Stratégie urbaine et géopolitique
• Communiqué - 26/03/2014 : Pape Diouf et le second tour
• Avec Pape Diouf ce dimanche - 18/03/2014 : André JOLLIVET: le vent se lève sur cette ville que j’affectionne.
• - 17/03/2014 : Le clip Happy Diouf!
• De l'air... - 17/03/2014 : Philippe San Marco aux côtés de Pape Diouf
• Pape Diouf - Municipales 2014 - 11/03/2014 : Vidéo : rencontre sur l'habitat et l'urbanisme à Marseille
• Changer la donne - 11/03/2014 : Les 302 candidats avec Pape Diouf
• Avec Pape Diouf dimanche 23 mars - 10/03/2014 : Tahar Rahmani: Pour faire faire entendre la voix de nos quartiers
• Municipales 2014 - 28/02/2014 : Le credo de Pape Diouf
• Avec Pape Diouf - 28/02/2014 : Le Contrat citoyen pour Marseille
• Municipales Marseille - 28/02/2014 : DE L’INTERÊT DE LA CANDIDATURE DIOUF
• Le e book de Philippe San Marco - 27/01/2014 : L'armée dans les cités ou changer de politique
• Marseille Aménagement - 04/11/2013 : « Circulez, il n’y a rien à voir »
• Élections municipales à Marseille - 29/08/2013 : Pour une élaboration citoyenne d'un projet pour notre ville et sa métropole
• Mise sous tutelle de la fédération PS 13 - 20/03/2013 : La Convention citoyenne propose un partenariat de "Salut public"
• Parlons de civisme... - 30/08/2012 : L’Armée dans les cités ou la remontée du refoulé colonial
• Adresse au Président de la République - 30/08/2012 : Moi Président....j’appelle et je prépare ...le sursaut civique !
• Après la Charte des ministres - 18/05/2012 : La charte de l'élu local: une proposition du Forum civique datant de 1998
• Appel aux élus de Marseille et de PACA - 12/04/2012 : Liaisons maritimes entre la France et le Maroc : l’urgence d’une solution.
• Clientélisme et politique en Paca - 14/02/2012 : Le clientélisme, comment ça marche ?
• Projet soumis au conseil municipal de Marseille - 12/12/2011 : Renouvellement de la délégation de service public des aires d'accueil pour gens du voyage
• Mouvement de refondation démocratique et de restauration de la probité publique - 06/12/2011 : Marseille : Pour un sursaut républicain
• Philippe San Marco - 26/10/2011 : Tourner la page du système Guérini
• Conseil de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole - Développement des transports en commun en site propre - 21/10/2011 : Un toboggan de procédures administratives, des décisions sans cohérence pour faire face au tsunami quotidien des automobiles venant de la périphérie
• Présentation du projet Anru aux habitant - 04/10/2011 : Projet de rénovation urbaine la Soude-les Hauts de Mazargue
• Schéma de Cohérence Territoriale - 01/10/2011 : Document d'orientations générales (DOG) du SCOT de MPM
• Défendre et adapter les services publics pour garantir la qualité et l'équité du service au public - 10/09/2011 : Contribution de la Convention citoyenne aux réflexions de l'intersyndicale de MPM : le cas du service de la propreté à Marseille
• Philippe San Marco - 08/09/2011 : "Association de malfaiteurs"
• Philippe San Marco - 01/09/2011 : "Association de malfaiteurs" : Explication de texte
• 5 questions à Philippe San Marco - 01/07/2011 : Réforme des collectivités territoriales
• 3 questions à Philippe San Marco - 08/05/2011 : 25e anniversaire de la disparition de Gaston Defferre
• Philippe San Marco - 15/03/2011 : "Encore un effort, et le PS marseillais sera républicain"
• Philippe San Marco - 09/02/2011 : Vieux Port : un glacis peut en cacher un autre…
• Conseil d'arrondissement du premier secteur de Marseille - Philipe San Marco - 03/02/2011 : La halle Puget : une honte au cœur de Marseille et logements sociaux dans le centre-ville
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005