Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
Actions citoyennes



26/03/2014- Discours de Pape Diouf

L'entre-deux-tours et l'avenir de "Changer la donne": aucune compromission



Mes amis, 
Je vais essayer de ne pas être trop long. Je veux surtout prendre le temps de vous écouter et d’échanger avec vous. 
La situation est assez simple, me semble t-il. 
Nous avons fait un score que les observateurs estiment satisfaisant. Je ne vous cache pas qu’à titre personnel j’aurais voulu encore plus de voix. Mais je dois reconnaître que, dans le temps imparti et dans les conditions que nous avons eues à affronter, nous ne pouvons que nous féliciter. 
Nous avons rencontré des milliers de Marseillais. Nous avons porté un message de vérité. Nous avons déstabilisé le jeu politique. 
Ce que nous avons engagé, nous devons le prolonger. 
Je ne l’ai pas dit hier soir uniquement pour faire plaisir. Je le pense sincèrement. 
Nous avons pris des engagements vis à vis des gens que nous avons rencontrés. Ces engagements nous devons les respecter. Nos suffrages nous obligent. 
Ces engagements quels sont-ils ? 
De reconstruire le dialogue démocratique. 
De donner la priorité à l’action sociale. 
De ne pas revenir sur nos principes et nos idéaux. De n’accepter aucune compromission, quelle qu’elle soit. 
Vous l’avez entendu, dès hier soir Patrick Menucci nous a appelé à le rejoindre. 
Sur ce point, voilà ma pensée. 
Premièrement, je vous rappelle que je ne me suis pas engagé dans la démarche juste pour avoir un poste à occuper ou une position politique. Je m’y suis engagé pour les gens que nous avons rencontrés ensemble. 
  
Deuxièmement, on nous propose de fusionner avec les listes du Parti socialiste. C’est à dire qu’on nous demande de nous allier pour perdre. C’est à dire qu’il nous faudrait accepter de renoncer à nos principes, ceux du non cumul ou ceux du refus du clientélisme et de la corruption, pourquoi ? Pour gagner un ou deux sièges de Conseiller municipal ? 
Je vous le dis : on n’y succombera pas même si je peux entendre des sons de cloches différents jusque dans nos propres rangs. Ça ne sert à rien. 
Alors à la question de ce que nous ferons, je souhaite que nous ne fassions rien ! Que nous nous contentions d’annoncer la continuation du mouvement "Changer la donne" et que nous ne fusionnons avec personne. Nous n’avons rien à négocier. Nous n’avons rien à réclamer. 
Je le sais, certains d’entre vous considèrent que même un ou deux sièges c’est important. Cela nous permet d’exister, de faire entendre notre voix. 
A ceux-là, je le dis comme je le pense : ce n’est pas vrai. Siéger de façon ultra minoritaire dans l’opposition du Conseil municipal, ne sert à strictement rien. 
  
Et je pousse mon raisonnement un peu plus encore : se rallier aujourd’hui c’est prendre le risque de se discréditer pour l’avenir. Se discréditer soi-même et le mouvement que nous portons. 
  
Et puis, je suis un homme de conviction et de principes. 
Je ne peux m’imaginer sans une totale liberté d’attitude et de parole. 
  
Se pose aussi la question du Front national. 
On va nous dire que nous favorisons la poussée du Front national en ne nous engageant pas avec le Parti socialiste. 
Les choses sont très claires, là aussi. 
Ce n’est pas nous qui avons créé le Front national. Ce n’est pas nous qui avons fait naître le monstre. Ce sont eux. Ceux qui depuis des années agitent les peurs des gens et se servent du Front national pour être élus ou réélus. 
Je ne tomberai pas dans le piège. Nous ne devons pas y tomber. 
  
Il nous faut dire que le poids du Front national est insupportable. Mais il faut dire aussi que ce sont nos adversaires qui l’ont construit. Et que le combat principal n’est pas contre le Front national ou ses électeurs, mais contre ce qui le nourrit : le chômage, la pauvreté, la corruption, la désillusion politique, la peur. 
  
Alors que recommandons-nous à nos électeurs ? De voter en leur conscience. 
  
J’ai évoqué l’avenir du mouvement. 
Il doit se poursuivre. 
Et dès les semaines à venir nous devons nous engager sur deux axes essentiels : 

la perte du civisme,

la lutte contre la pauvreté. 

La perte du civisme est simple à illustrer. 
Si l’on prend les chiffres de l’abstention et des non inscrits sur les 15e et 16e arrondissements, ce sont 72% des gens qui se sont abstenus. 
Les chiffres peuvent varier d’un secteur à l’autre, mais les ordres de grandeur, non. 
  
Il y a donc un travail de fond, un travail long à conduire pour faire renaître le civisme, le sens citoyen. 
  
Ensuite, la lutte contre la pauvreté. Il y a-t-il lieu de développer ? Vous avez rencontré les Marseillais comme moi. Pour la majorité, la réalité est dure. Comment pouvaient-ils accorder priorité à notre désir démocratique quand leur problème est de se nourrir ? 
  
Il nous faut donc agir sur ces deux axes. 
Cela passe par la rencontre, dès les semaines à venir, avec tous les acteurs de terrain. 
Cela passe aussi par un échange avec la future équipe municipale pour voir comment nous pouvons être soutenus sur ces axes. 
  
Voilà mes amis ce que je voulais vous dire. 
  
Je suis certain que l’on va pouvoir en échanger sereinement, collectivement.

 
• Une réponse républicaine - 08/12/2015 : Le nouveau contrat de ville 2015-2020 Marseille Provence
• Métropole Aix Marseille Provence - 08/06/2015 : Le Livre blanc des mobilités
• Une réflexion, des propositions - 27/02/2015 : L’esprit du 11 janvier a vécu : il est temps de tout remettre à plat
• Presse: Fin du pluralisme en Provence - 26/02/2015 : Une bonne nouvelle: La Marseillaise reprise et rénovée?
• Conférence de Philippe San Marco (vidéo) - 29/05/2014 : Stratégie urbaine et géopolitique
• Communiqué - 26/03/2014 : Pape Diouf et le second tour
• Avec Pape Diouf ce dimanche - 18/03/2014 : André JOLLIVET: le vent se lève sur cette ville que j’affectionne.
• - 17/03/2014 : Le clip Happy Diouf!
• De l'air... - 17/03/2014 : Philippe San Marco aux côtés de Pape Diouf
• Pape Diouf - Municipales 2014 - 11/03/2014 : Vidéo : rencontre sur l'habitat et l'urbanisme à Marseille
• Changer la donne - 11/03/2014 : Les 302 candidats avec Pape Diouf
• Avec Pape Diouf dimanche 23 mars - 10/03/2014 : Tahar Rahmani: Pour faire faire entendre la voix de nos quartiers
• Municipales 2014 - 28/02/2014 : Le credo de Pape Diouf
• Avec Pape Diouf - 28/02/2014 : Le Contrat citoyen pour Marseille
• Municipales Marseille - 28/02/2014 : DE L’INTERÊT DE LA CANDIDATURE DIOUF
• Le e book de Philippe San Marco - 27/01/2014 : L'armée dans les cités ou changer de politique
• Marseille Aménagement - 04/11/2013 : « Circulez, il n’y a rien à voir »
• Élections municipales à Marseille - 29/08/2013 : Pour une élaboration citoyenne d'un projet pour notre ville et sa métropole
• Mise sous tutelle de la fédération PS 13 - 20/03/2013 : La Convention citoyenne propose un partenariat de "Salut public"
• Parlons de civisme... - 30/08/2012 : L’Armée dans les cités ou la remontée du refoulé colonial
• Adresse au Président de la République - 30/08/2012 : Moi Président....j’appelle et je prépare ...le sursaut civique !
• Après la Charte des ministres - 18/05/2012 : La charte de l'élu local: une proposition du Forum civique datant de 1998
• Appel aux élus de Marseille et de PACA - 12/04/2012 : Liaisons maritimes entre la France et le Maroc : l’urgence d’une solution.
• Clientélisme et politique en Paca - 14/02/2012 : Le clientélisme, comment ça marche ?
• Projet soumis au conseil municipal de Marseille - 12/12/2011 : Renouvellement de la délégation de service public des aires d'accueil pour gens du voyage
• Mouvement de refondation démocratique et de restauration de la probité publique - 06/12/2011 : Marseille : Pour un sursaut républicain
• Philippe San Marco - 26/10/2011 : Tourner la page du système Guérini
• Conseil de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole - Développement des transports en commun en site propre - 21/10/2011 : Un toboggan de procédures administratives, des décisions sans cohérence pour faire face au tsunami quotidien des automobiles venant de la périphérie
• Présentation du projet Anru aux habitant - 04/10/2011 : Projet de rénovation urbaine la Soude-les Hauts de Mazargue
• Schéma de Cohérence Territoriale - 01/10/2011 : Document d'orientations générales (DOG) du SCOT de MPM
• Défendre et adapter les services publics pour garantir la qualité et l'équité du service au public - 10/09/2011 : Contribution de la Convention citoyenne aux réflexions de l'intersyndicale de MPM : le cas du service de la propreté à Marseille
• Philippe San Marco - 08/09/2011 : "Association de malfaiteurs"
• Philippe San Marco - 01/09/2011 : "Association de malfaiteurs" : Explication de texte
• 5 questions à Philippe San Marco - 01/07/2011 : Réforme des collectivités territoriales
• 3 questions à Philippe San Marco - 08/05/2011 : 25e anniversaire de la disparition de Gaston Defferre
• Philippe San Marco - 15/03/2011 : "Encore un effort, et le PS marseillais sera républicain"
• Philippe San Marco - 09/02/2011 : Vieux Port : un glacis peut en cacher un autre…
• Conseil d'arrondissement du premier secteur de Marseille - Philipe San Marco - 03/02/2011 : La halle Puget : une honte au cœur de Marseille et logements sociaux dans le centre-ville
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Mentions légales
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005