Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
LES ARCHIVES JUSQU'A DECEMBRE 2010
Archives "débats en cours"
Partager
   

Par Pierre Lissarrague (12/2006)
Pauvreté et inégalité des revenus dans l’aire Marseille-Aix

La Provence du 11 Octobre 2006 titrait « De plus en plus de pauvres même chez les salariés » en soulignant que près de 10% des ménages des Bouches du Rhône ( 9,7% très exactement) vivent avec des revenus disponibles( c’est à dire compte tenu des allocations diverses éventuelles) inférieurs au seuil de pauvreté (soit 631 Euros par mois pour une personne seule ou 947 pour un couple).
Triste record pour ce Département ,( partagé avec le Vaucluse), si on considère que ce taux est presque le double de la moyenne nationale qui s’établit à près de 6%, niveau déjà peu enviable.

Mais plus significative encore de la spécificité locale est l’inégalité des revenus fiscaux (hors allocations) analysée par SUD INSEE dans son numéro 95 de Septembre dernier.
L’INSEE a en effet comparé les revenus des ménages dans les 42 aires urbaines de France comptant plus de 200 000 habitants. Il s’agit précisément des revenus déclarés au fisc en 2003 et rapportés aux unités de consommation composant le ménage (en comptant 1 pour le premier adulte, 0,5 pour les autres personnes de plus de 14 ans et 0,3 pour celles de moins de 14ans).

De cette étude, on peut retenir quelques faits particulièrement saillants :

  • dans l’aire Marseille-Aix, 10% des ménages disposaient de moins de 3536 Euros de revenus annuels par unité de consommation (soit mois de 300 Euros par mois),
  • ce niveau est très sensiblement inférieur à celui des autres aires urbaines où il atteint en moyenne 5574 Euros,
  • à l’opposé, 10% des ménages de l’aire Marseille-Aix disposaient de revenus annuels supérieurs à 31723 Euros par unité de consommation ( soit plus de 2600 par mois),
  • ce niveau est par contre relativement voisin de ce qu’on trouve dans les autres aires urbaines soit 34 770 Euros en moyenne ,

Sur ces bases, l’aire Marseille-Aix ressort comme la plus inégalitaire des 42 principales aires urbaines françaises, en effet :

  • les 10% de ménages les plus aisés disposent de revenus 9 fois supérieurs à ceux dont disposent les 10% de ménages les plus pauvres , alors que ce coefficient n’est que de 6,2 en moyenne,
  • et dans la seule ville de Marseille, ce rapport atteint le niveau de 15,9 que l’INSEE qualifie de « hors normes ».

Cette triste et dramatique réalité mérite d’être rappelée sans cesse à tous les élus locaux de tout bord, tellement il est tentant de l’occulter ou de la contourner en excluant simplement les plus pauvres.

La ville aime ses taudis. (La Marseillaise, 23/02/2010)
"Mais qui va s'occuper du PS" (La Provence du  20/11/2006).
Gaston Defferre, deux lois novatrices. Alfred Grosser (07/06/2006, La Croix)
Rapport portant engagement national pour le logementpar  Gérard Hamel, député(05/2006)
02/2006
Transports :Nouveau rejet de la proposition de libéralisation des services portuaires.
Environnement  :Nouvelle stratégie pour améliorer l’environnement des villes.
Droit du travail et travailleurs étrangers :La Commission vient de reconnaître que les étrangers employés par un employeur non-résident doivent l’être aux conditions locales en matière d’horaire, de congés et de salaire minimum.
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005