Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
LES ARCHIVES JUSQU'A DECEMBRE 2010
Archives "agir pour Marseille"
Partager
   
Conseil municipal de Marseille du 29 octobre 2001
Plan Marseille Emploi 2002-2006 : la reprise ne touche que les plus formés et les plus aptes au travail

Tahar RAHMANI - Je souhaite, par cette intervention, participer à l’évolution positive de l’emploi dans notre Ville et ainsi apporter modestement quelques propositions lisibles et opérationnelles.

Aussi, je ne m’étendrai pas beaucoup sur les points évoqués dans le présent rapport.

Vous nous dites qu’en cinq ans, le plan Marseille-Emploi a créé plus de 20 000 emplois de 1996 à 2001, soit 4 000 emplois par an.

Pour la période 2002-2006, l’objectif est la création de 4 000 emplois/an, soit la même chose que le précédent plan, alors que le rapport nous indique que ce chiffre représente le double des années 1996-2001. CHERCHEZ L’ERREUR !

Par ailleurs, pas de précisions vraiment sur les fameux 20 000 emplois de M. MUSELIER. Tout comme la fameuse Cité des Métiers annoncée de nouveau dans le rapport et dont on ne connaît ni la finalité, ni le calendrier de mise en œuvre.

Chacun sait que nous avons, malheureusement, le taux de chômage le plus important de toutes les villes de plus de 100 000 habitants, après Saint-Denis de la Réunion et Fort de France.

Un taux de Rmistes en hausse de 10 % (plus de 48 000) pour 78 000 dans les Bouches-du-Rhône, département le plus touché de France. Quand on sait qu’à peine 20 % d’entre eux sont inscrits à l’ANPE.

Enfin, si je puis dire, 138 000 Marseillais vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Vous l’avez compris, le chômage dans notre Cité, touche plus fortement encore les plus faibles d’entre-nous.

A contrario, la reprise ne touche, elle, que les plus formés et les plus aptes au travail.

Alors, comment agir ?

Je vous propose cinq pistes de travail tirées de l’expérience acquise d’acteurs de terrain et de réflexions d’experts dans le domaine de l’emploi.

Première piste – La concertation et la coordination des actions

Le titre retenu pour le nouveau plan me paraît tout à fait correspondre : Un Pacte pour le Développement de l’Emploi. C’est, pardonnez-moi, l’exact titre proposé par P. SANMARCO et moi-même dans le programme Marseille Capitale. Il y a comme ça des idées qui ne se perdent pas. Je m’en réjouis !

Il s’agit, avec les Chambres consulaires, l’U.P., les établissements publics, les principales associations d’aide à l’emploi, de finir un programme de développement économique pour l’emploi.

À l’initiative du Maire, autour de vous et avec vous, de repérer les écueils, les analyser et se donner les moyens de les attaquer dans une logique de concertations et de coordination évaluée régulièrement. Il faut donner à ce pacte un caractère d’autorité et de crédibilité sans failles.

Deuxième piste

On constate un décalage important dans la manière dont les entreprises abordent les quartiers, comprennent les interventions publiques et dont les services publics abordent les quartiers et comprennent les entreprises.

Les acteurs économiques sont très faiblement mobilisés directement sur le développement économique des sites en difficulté.

Et pourtant, dans au moins deux zones d’activités (la ZFU et Arnavants) des entrepreneurs ayant créé des associations locales, se montrent impliqués et font évoluer la perception du monde économique sur les quartiers.

Ils souhaitent une plus grande implication des collectivités et, particulièrement, de la municipalité.

Je vous propose la mise en place d’un Comité de Pilotage de Développement de l’emploi de secteur.

Il associera, outre ces associations d’entrepreneurs, votre représentant, les mairies de secteurs concernées, les acteurs locaux de l’emploi, les services de l’État et l’ANPE.

Ainsi, cette instance serait non seulement un véritable observatoire de l’emploi, un lieu de concertation, mais également d’impulsion locale de l’activité en faveur des populations visées.

Troisième piste

Promouvoir l’emploi des habitants des quartiers quand leur formation professionnelle, voire initiale, reste embryonnaire.

Il est nécessaire de mener avec les acteurs locaux de la formation, en liaison avec le Conseil Régional, dont c’est la compétence, mais également le PLIE, POLE 13, la Mission Locale, un travail de redéfinition des offres de formation.

Ce travail devra être accompagné d’une communication intensive en direction des jeunes populations concernées.

La Municipalité ayant connaissance des implantations futures des entreprises et de leurs besoins pourrait anticiper sur les offres, à l’instar de ce qui s’est fait récemment avec AOL.

Quatrième piste

Marseille est entré dans l’espace touristique français, dois-je dire Méditerranéen ?

Pour en tirer profit, il faut que la dynamique soit portée et mise en mouvement, car elle est génératrice d’emplois, de milliers d’emplois de proximité et de services. On peut consolider les activités commerciales et artisanales et participer à la création de centaines de petites entreprises dans ces domaines.

On nous dit que les jeunes aiment Marseille. Fort bien ! Mais où les loger ? Quelles auberges de jeunesse, quelles structures d’accueil ?

Avec un ratio de 5,4 chambres pour 1 000 habitants, contre 14,5 à Lyon, la capacité hôtelière phocéenne est dérisoire.

Je propose que, dans ce domaine précis, soit créée à l’échelle de la CUM, une direction pour l’accompagnement et la promotion des activités du tourisme, dotée de moyens conséquents pour faire face au défi.

Cinquième piste

Je ne peux conclure ces propositions sans parler du Port.

Il faut votre implication totale au sein de la communauté portuaire et participer au respect de la charte portuaire de 1998, négligée aujourd’hui.

65 % du trafic relève des produits pétroliers. Or, le trafic des produits finis en conteneurs est celui qui génère le plus d’activités et donc d’emplois !

Marseille ne représente que 5 % de l’ensemble des ports européens, quand Le Havre réalise, lui, une croissance de 150 %.

Il est nécessaire de favoriser l’accueil de nouvelles entreprises, particulièrement dans le transfert et l’entreposage qui sont créateurs d’emplois.

Quand en Méditerranée, les maires se mobilisent pour préserver et développer l’emploi portuaire, ici c’est le statu quo ! Quelle est votre position précise sur les grands dossiers d’actualité : la C.M.R, la S.N.C.M. ?

Nous ne sommes plus, Monsieur le Maire, au temps où la bourgeoisie locale se contentait de prélever la dîme sur les grands échanges commerciaux qui passaient par Marseille, car passage obligé !

Pour conclure, je vous dirai, Monsieur le Maire, que l’enjeu majeur aujourd’hui est de densifier la reprise, que le renouveau de Marseille ne soit pas conjoncturel mais durable et reposant sur l’effort politique local, volontariste et pas uniquement l’État et les investisseurs extérieurs. Là est votre défi et votre devoir est de le relever !

Je vous remercie.

   
Philippe San Marco (12/2010) :
La télésurveillance pour les couloirs de bus
Conseil des 1er et 7e arrondissements de Marseille (20/10/2010) :
Débat sur le centre-ville, intervention de Philippe Sanmarco
Conseil d’administration de Marseille Aménagement du 28 mai 2009, intervention de Philippe Sanmarco.
« N’étant pas schizophrène je ne présiderai pas une société qui ne traduit pas les engagements que j’ai pris devant les électeurs »
MPM - Conseil de communauté du 26/03/2009
Intervention de Renaud Muselier
Marseille Provence Métropole - Conseil de communauté du 19/02/2009
Renaud Muselier :
Les faux procès, les faux-semblants, les vrais enjeux.
CM de Marseille du 01/10/2007 - Philippe Sanmarco
Éradication de l'habitat indigne : faisons d'abord un diagnostic social.
Tracé du tramway : halte à la démagogie !
CM de Marseille du 13/06/2007 - Philippe Sanmarco
Vidéo-surveillance : à quand le bilan ?
« On continue parce que l'on a commencé et que ce que l'on a commencé ne sera efficace que si on continue. »
Plan climat : plus qu’une déclaration d'intention !
CM de Marseille du 05/02/2007 - Tahar Rahmani  : A propos du projet Plan Climat Municipal.
A LIRE OU A ECOUTER
Informations au CM de Marseille (13/11/2006).
Rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes de Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la gestion de la Commune de Marseille de la Régie – Années 1997 à 2005 :
L'augmentation de la dette est la conséquence d'une progression non maîtrisée des dépenses de fonctionnement et singulièrement, des dépenses de personnel.
Conseil d'arrondissements de Marseille du 9/11/2006 -  Claude Grillet
• Création de la ZAC Flammarion.
• Modifications PLU.
Conseil 1er arrondissements de Marseille du15 juin 2006, Claude Grillet :Zac Bourse
Conseil de la CUMPM du 13/02/2006 , Philippe Sanmarco : La RTM, otage du chaos automobile
Nouveaux messages sur le blog Martigues Citoyenne : Conseil municipal de Martigues du 28 février 2006.
Conseil du 1er arrondissements de Marseille du 29/09/2005, Claude Grillet : Un acharnement contre les Flots Bleus (suite).
CM de Simiane :
23/06/2005
CM de Simiane :
du 17 janvier 2005.
Conseil de la CUMPM du 17/12/2004 :
Sortir la Communauté urbaine de l’impasse.
CM de Simiane
du 25/07/2004.
Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, Commission permanente de travail et d'études, aménagement de l’espace communautaire urbanisme, séance du 16/06/2004
DTA, la priorité n’est pas le tramway marseillo-marseillais, mais un vrai réseau métropolitain.
Conseil des 15e & 16e arrondissements du 11/12/2003, Roger Ruzé :
Combat pour le logement, pour la ville, pour la vie.
Conseil de secteur de 03/2003
Val Emeraude
CM de Marseille de 03/2003
Transport
CM de Marseille de 01/2003
Découpage du 13
CM de Marseille de 11/2002
Sécurité
CM de Marseille
de 10/2002 
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005