Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
LES ARCHIVES JUSQU'A DECEMBRE 2010
Archives "vie de la Convention"
Partager
   

23 septembre 2002 - Programme d'activité pour les prochains mois
Assemblée générale
de la Convention citoyenne


Action & réflexion & élection & organisation

Ces quatre mots résument les axes stratégiques de l'activité de la Convention citoyenne. Action, réflexion, élection, organisation sont indissociables. Chacun d'eux est indispensable, mais chaque axe pris isolément est une impasse.

• L'action est le quotidien des citoyens qui n'acceptent pas l'état des choses. La présence des militants de la Convention citoyenne à leurs côtés est vitale. Mais le mouvement social seul ne pose pas la question du changement politique, et donc du pouvoir.

• La réflexion doit éclairer les choix et ouvrir des perspectives. Une réflexion ancrée dans les réalités de terrain permettra de dessiner une alternative et de construire une nouvelle offre politique. Mais cette réflexion n'est valide que si elle se vérifie au quotidien dans l'action sociale et politique.

Les élections dans un pays démocratique rythment les étapes du changement. On peut s'interroger sur les limites de la démocratie représentative. Mais il n'y a pour un démocrate rien au-dessus du choix librement exprimé dans l'isoloir par un citoyen responsable.
  Se préparer aux élections est pour un mouvement politique un devoir démocratique. Ne faire que cela serait évidemment une dérive électoraliste.

• L'organisation
est le garant d'une action collective. Et la Convention a besoin de s'organiser mieux pour mettre en œuvre ses choix. L'organisation seule ne résout rien et ne produit rien, mais la politique seule ne produit rien sinon des mots.

La capacité de transformation de la Convention citoyenne sera déterminée par sa capacité à lier ces quatre axes, à les faire vivre en cohérence et en synergie. Chaque adhérent de la Convention peut lui-même être animé par ces quatre exigences et apporter dans la mesure de ses disponibilités et de ses goûts sa contribution à l'action, la réflexion, aux élections, et à l'organisation.
Pour l'année 2002-2003 la Convention se fixe six objectifs

1-Depuis son origine, les principales préoccupations de la Convention Citoyenne portent sur les dix thèmes suivants :
• l'emploi, le développement durable et la formation,
• la prévention de la délinquance et la sécurité,
• la responsabilité partagée de l'éducation,
• l'habitat, l'urbanisme et les déplacements,
• la santé, l'accès aux soins et la prévention des dépendances,
• la culture et les nouvelles technologies,
• les services de proximité et l'accès aux droits,
• la citoyenneté, la vie associative et la participation des habitants,
• la préservation de la planète et l'évolution climatique
• la paix et la coopération internationale , principalement dans l'espace euroméditerranéen

Au cours des prochains mois la Convention Citoyenne continuera à suivre ces questions, en rassemblant l'information, en étant à l'écoute voire en participant aux initiatives prises par d'autres acteurs sur ces sujets et, lorsque cela apparaîtra nécessaire, en organisant elle-même des débats publics ou des manifestations sur des questions d'actualité ou insuffisamment traitées par ailleurs.
Mais toujours sera privilégiée l'approche de terrain, concrète, faite d'engagements associatifs ou syndicaux.
Toutes celles et tous ceux, adhérents ou non de la Convention Citoyenne, qui souhaiteraient s'associer à ces actions, de manière souple et pragmatique, sont les bienvenus. Des initiatives seront prises pour favoriser l'appropriation de ces questions majeures par les citoyens eux-mêmes, pour leur donner une compréhension globale et une traduction concrète, dans chaque quartier de notre communauté urbaine.

2-Vers des Assises du logement
Pour des Assises de l'école
• Agir et réfléchir sur les questions du logement et de l'école et l'enfant dans la cité. Ces deux questions sont clairement exprimées par les Marseillais comme des enjeux.

• Nous organisons deux groupes de travail sur chacun de ces deux thèmes.

• Ils devront rassembler des informations et prendre contact avec ceux qui agissent au quotidien sur ces thèmes.

• L'objectif est d'écrire un livre blanc du logement et un livre blanc de l'école puis d'organiser deux grandes manifestations publiques : Assises de l'école et assises du logement. Ces deux actions doivent participer d'un élargissement de notre action vers tous les arrondissements et toutes les communes de la Communauté Urbaine. Ces livres blancs sont les premières briques de notre projet pour Marseille et sa région, projet qui va ainsi se construire en dialogue avec les habitants jusqu'en 2007.

3-Participer à la recomposition de la gauche.
Nous vivons une grave crise de la représentation politique en général et tout particulièrement de celle des forces de gauche. Les tentatives de colmatage que tentent actuellement les partis traditionnels sont vouées à l'échec. Ce que la région marseillaise a vécu est à l'unisson de ce qui se passe au plan national. Or la recomposition de la Gauche ne se fera pas par des accords d'appareils et encore moins par une fusion comme viennent de le faire les partis de droite pour de simples raisons électoralistes. Car cela ne ferait que conforter des appareils discrédités en escamotant tout débat sur les contenus d'une alternative crédible. La recomposition de la Gauche impose donc une pratique nouvelle d'élaboration collective impliquant directement et dans un respect mutuel les mouvements citoyens, les associations, les syndicats et les partis traditionnels. La Convention Citoyenne prendra toute sa part dans ce débat politique national et européen et y apportera sa contribution

 

4-Préparer les échéances électorales de 2004
Conformément à notre plate-forme et à nos statuts, nous avons vocation à participer aux scrutins qui s'offrent aux citoyens de notre communauté urbaine et de notre région. Les élections cantonales et régionales de 2004 seront un temps fort de la recomposition du paysage politique. Mais préparer des élections ne se réduit pas pour la Convention Citoyenne à préparer des listes de candidats crédibles et à nouer des alliances indispensables. L'important pour nous se situe en amont, dans le rappel des compétences de chacune des collectivités concernées, dans l'analyse des politiques que leurs dirigeants ont menées au cours du présent mandat, et dans le bilan sans a priori que nous en faisons, en positif comme en négatif. Enfin au-delà du bilan nécessaire, cette exigence nous conduira à faire, pour chacune des collectivités concernées, des propositions pour le mandat suivant. Cette démarche, la Convention Citoyenne n'entend naturellement pas l'entreprendre seule. Au contraire et dès maintenant nous lançons un appel pour que des cahiers régionaux et départementaux de propositions et de revendications s'élaborent dans chacun de nos quartiers et dans chacune de nos communes en associant les acteurs de la vie associative, syndicale et politique. Pour être utile au débat électoral, ce travail doit être achevé en Septembre 2003 et faire l'objet de débats publics. Ce n'est qu'ensuite que la Convention Citoyenne étudiera en fonction des différents modes de scrutin les modalités de sa participation à ces élections et contribuera à l'émergence de candidatures citoyennes les plus nombreuses possibles.

5-Renforcer la Convention
Après seulement un an d'existence, la Convention jouit d'un succès d'estime, mais elle est encore insuffisamment développée. Pour atteindre une masse critique elle doit impérativement se renforcer. A cet égard la priorité porte sur une véritable politique d'adhésion visant à doubler nos effectifs actuels d'ici la fin de cette année. La mise en place de cotisations régulières, l'engagement de virements mensuels des cotisations de ses membres les plus actifs, la contribution de ses élus constituent un facteur vital pour son avenir. Chacun doit se poser la question du temps et de l'argent qu'il apporte à la réalisation des objectifs politiques que nous nous sommes fixés. Dans cet esprit, le Conseil d'Administration se réunira chaque mois, fera le point des initiatives en cours et veillera à garder à notre mouvement son impulsion et sa vigueur. Un Bureau sera élu en son sein dont chaque membre aura une tache spécifique. Une Assemblée générale trimestrielle permettra à tous les adhérents de se retrouver et de s'ouvrir aux sympathisants. Quel que soit le temps disponible et les centres d'intérêt de chacun, il faut absolument veiller à ce que la Convention Citoyenne reste une structure ouverte dans laquelle chacun peut apporter son témoignage et son talent, où la parole est libre, où réflexion et écoute sont indissociables d'engagements de terrain avec nos concitoyens.

6-Une communication plus rapide et plus autonome.
Conformément au plan de communication, nous devons renforcer notre capacité à communiquer par internet avec un fichier de 1 000 adresses électroniques et par une lettre-papier avec un fichier de 5 000 personnes. Chaque membre devra apporter sa pierre à cet outil de communication souple et rapide.

La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005