Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
LES ARCHIVES JUSQU'A DECEMBRE 2010
Archives "vie de la Convention"
Partager
   

Municipale 2008, Déclaration de Philippe Sanmarco, 14 décembre 2007
Vers un partenariat Convention citoyenne/Majorité municipale

Depuis six années maintenant, la Convention Citoyenne s’est attachée à donner d’elle-même une image de militants et d’élus responsables, au service des Marseillais et inscrivant leur démarche dans le cadre d’une opposition constructive.

C’est ce que nous avons appelé faire de la politique autrement.

Tout au long de ces années nous avons apporté tout à la fois critiques et propositions sur notre conception de la ville et de l’aire métropolitaine, de sa gouvernance et de son devenir face à un environnement souvent difficile.

La publication prochaine de toutes nos interventions depuis 2001 démontrera que sur de très nombreux sujets, nos constats, nos interrogations, nos propositions étaient justes, et se sont finalement avérées pour nombre d’entre elles en phase avec la réalité.

Ce travail de longue haleine s’est effectué dans la sérénité, sans arrière-pensées et sans concessions. Refusant à la fois l’unanimité de façade longtemps pratiquée à la Communauté urbaine et l’affrontement stérile toujours en cours au Conseil municipal, nous nous sommes systématiquement situés dans le débat d’idées, l’écoute réciproque et le désir de convaincre.

Considérant qu’être minoritaires ne nous interdisait pas d’être utile, nous avons toujours refusé les rapports de force et toujours privilégié les rapports de conviction.

Le bilan de cette pratique lucide et pragmatique est loin d’être négligeable puisque finalement, avec le temps, nous constatons que le Maire et sa majorité ont au cours de ce deuxième mandat et sur certains sujets, opéré des évolutions allant dans le sens que nous souhaitions.

La Grande Mosquée, la politique méditerranéenne, l’implication en faveur des grandes copropriétés dégradées, la politique de la ville, l’engagement en faveur du logement, un début de rééquilibrage dans les opérations de réhabilitation du centre-ville, le courage de commencer à remettre de l’ordre en matière de stationnement, la réalisation du tramway : tardives, encore insuffisantes, ces mesures ne peuvent être niées et elles vont dans le bon sens.

Pour autant beaucoup reste à faire.

Un partenariat souhaité

Aujourd’hui la majorité municipale propose à la Convention citoyenne de s’associer à elle dans la perspective des prochaines élections municipales.

Cette proposition a fait l’objet d’une écoute sans a priori et d’une étude sérieuse sans esprit partisan. Mais son contenu n’ayant pas encore été totalement arrêté, les responsables de la Convention citoyenne souhaitent donc voir clarifier les propositions du partenariat.

Avant que la campagne électorale ne commence il nous appartient donc de travailler à donner du contenu et du sens à cette perspective.

Au fond la question qui se pose à nous est de savoir s’il est possible de passer d’une opposition constructive à un partenariat.

Plus précisément : serait-il possible qu’en cas de reconduction de la majorité municipale actuelle existe désormais au sein de celle-ci une sensibilité de gauche, clairement identifiée et reconnue comme telle ?

L’exercice n’est facile pour personne. Il exige du calme et de l’honnêteté. Étant rappelé qu’il s’agit de constituer de manière crédible et visible une équipe unie, ouverte et solide en charge de l’avenir de Marseille, et pas de se faire plaisir.

Pour avancer et poser les jalons d’un partenariat, les responsables de la Convention citoyenne ont souhaité tout d’abord faire connaître leurs priorités d’actions par le biais d’une « Plateforme citoyenne » qui contient huit propositions et qui a été rendue publique le 9 novembre dernier. C’est cette plateforme qui fait l’objet de discussions avec nos éventuels partenaires, afin de recueillir leurs avis et propositions.

Dans un deuxième temps, il s’agira de savoir comment se matérialisera ce partenariat.

Il s’agit pour nous avant tout de lisibilité et de crédibilité. D’abord vis-à-vis de nos adhérents et de nos sympathisants. Mais aussi et surtout vis-à-vis des Marseillais qui sont témoins de notre action depuis des années et qui doivent percevoir ce partenariat non seulement comme la continuité de cette action mais plus encore comme une opportunité offerte d’être encore plus utiles.

Enfin, il s’agira dans un troisième temps de définir la place que nous prendrons dans le débat des élections municipales, de voir concrètement comment nous pourrons faire entendre notre originalité, la sensibilité de la Convention citoyenne, représentant une gauche gestionnaire, responsable et reconnue comme telle, prête à un partenariat de gestion de la Ville au service des Marseillaises et des Marseillais.

 

La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005