Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
LES ARCHIVES JUSQU'A DECEMBRE 2010
Archives "développement territorial"


Lu sur le site de La Provence
Bagarre autour de la réhabilitation du centre de Marseille

Publié le jeudi 16 avril 2009 à 17H09

Elu l'année dernière à la tête de Marseille Aménagement, Philippe Sanmarco vient de présenter sa démission.

Le torchon brûle à Marseille Aménagement ! Peu connue, cette société d'économie mixte est depuis sa création en 1991 le bras armé de la Ville de Marseille sur les dossiers d'immobilier et d'aménagement. Elle est notamment en charge de de la réhabilitation du centre de Marseille. Elle agit également pour le compte de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole.

Selon nos informations, son président Philippe Sanmarco a démissionné la semaine dernière. Une décision qu'il confirme, évitant toutefois de la commenter. Elu mi-2008 à la tête de Marseille Aménagement, Philippe Sanmarco portait de fortes ambitions. Ancien député socialiste, aujourd'hui responsable de la Convention citoyenne, il a rejoint l'équipe de Jean-Claude Gaudin lors des dernières municipales.

Loin d'être un simple ralliement, cette union avec l'UMP avait fait l'objet d'un véritable accord, qui portait notamment sur une nouvelle manière de conduire la réhabilitation du centre de Marseille. Spécialiste de ce dossier, Philippe Sanmarco s'était souvent montré critique sur les méthodes et les choix de Marseille Aménagement.

Autant dire que son élection à la tête de la société d'économie mixte était porteuse d'une véritable révolution, d'autant plus qu'il faut désormais que la structure compose avec une situation politique inédite, la mairie étant gérée par la droite et la communauté urbaine ayant un président socialiste.

Or, il semble que dès son arrivée, Philippe Sanmarco a rencontré un problème de "gouvernance", le directeur général de Marseille Aménagement Charles Boumendil ayant traîné les pieds dans la transmission des dossiers et dans la mise à disposition d'un bureau, se plaçant sans cesse sous l'autorité du cabinet du maire de Marseille. Plus grave, Philippe Sanmarco estime rapidement que la politique que mène Marseille Aménagement est contraire à celle qu'il souhaite et qui a été validée par Jean-Claude Gaudin dans l'accord passé à la veille des municipales.

Au mois de décembre dernier, l'opposition entre les deux hommes est à son comble. Elle s'exprime lors du conseil d'administration de Marseille Aménagement. Dans le compte-rendu que s'est procuré La Provence.com, Philippe Sanmarco argumente longuement ses griefs. "Le président ne saurait être absorbé par la direction générale, explique-t-il particulièrement. Or, il semble que des habitudes persistent, rendant extrêmement difficile l’exercice du mandat de président et les missions qui en relèvent". Face à la charge, Charles Boumendil peine à se défendre, bien qu'il assure qu'il a proposé une réunion hebdomadaire à Philippe Sanmarco et "qu'à ce jour, celui-ci s'est toujours décommandé".

Trois mois après cette séance explosive, la situation est toujours aussi tendue. Malgré plusieurs soutiens de poids dans la majorité municipale dont celui de Renaud Muselier, Philippe Sanmarco a décidé d'en tirer les conclusions en démissionnant. Un coup d'éclat qui ne manquera pas d'appeler d'autres épisodes...

Plus d'informations dans La Provence
Fred Guilledoux (redaction-web@lapprovence-presse.fr)

En complément, lire l'intervention de Philippe Sanmarco au conseil d'administration de Marseille Aménagement du 18 décembre 2008.

 

haut de page

La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Mentions légales
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005