Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
LES ARCHIVES JUSQU'A DECEMBRE 2010
Archives "débats en cours"
Partager
   

Communiqué - 03/2007
Présidentielles 2007  : quel soutien à François Bayrou ?

La majorité des membres de la Convention Citoyenne apporte son soutien à François Bayrou dans le cadre de la campagne à l’élection présidentielle.

Cette candidature rejoint et conforte la Convention Citoyenne dans ses idées et ses engagements essentiels : écoute attentive et sans a priori, propositions constructives, soutien de ce qui nous paraît positif, critique de ce que nous n’approuvons pas.
Depuis six ans à Marseille, notamment, nous avons réussi à donner du crédit à cette approche pragmatique et respectueuse de la politique au sein du conseil municipal, loin des querelles stériles et des jeux d’appareils.
Or, le succès de la campagne de François Bayrou s’explique, en grande partie, par cette attitude qui rejoint celle qui est à l’origine de la création de la Convention Citoyenne.
Il est donc normal et naturel qu’un grand nombre de ses adhérents s’y retrouvent.
Certes François Bayrou vient de la droite et la Convention se revendique des valeurs de gauche. Mais nous avons suffisamment dénoncé le caractère souvent artificiel et parfois purement utilitaire de ce clivage pour ne pas nous arrêter là. C’est sur le fond et en fonction d’objectifs précis que nous nous situons. Notre pays et notre cité ont plus besoin de dialogue que de conflit, de débats que d’invectives, de construction de solutions partagées que de querelles stériles, de pragmatisme plus que de slogans faciles ou provocateurs.

Pour autant, il convient de rester lucide. Les ruptures opérées au niveau national par François Bayrou, et qui donnent aujourd’hui du crédit à sa démarche, ne se retrouvent pas souvent sur le plan local.
À Marseille, l’UDF, ne se démarque qu’à de très rares moments de la majorité UMP et son attitude politique n’a jusque-là pas grand-chose à voir avec la démarche d’ouverture de François Bayrou. Il convient donc de ne pas céder à la confusion. Au contraire, notre soutien n’empêche aucunement de continuer à débusquer les sujets oubliés ou mal traités de la campagne. La Convention Citoyenne prend néanmoins la mesure des changements qui se préparent après la Présidentielle et se tient prête le cas échéant à s’engager dans une refondation nationale et locale pour faire de la politique autrement au service des citoyens.

La ville aime ses taudis. (La Marseillaise, 23/02/2010)
"Mais qui va s'occuper du PS" (La Provence du  20/11/2006).
Gaston Defferre, deux lois novatrices. Alfred Grosser (07/06/2006, La Croix)
Rapport portant engagement national pour le logementpar  Gérard Hamel, député(05/2006)
02/2006
Transports :Nouveau rejet de la proposition de libéralisation des services portuaires.
Environnement  :Nouvelle stratégie pour améliorer l’environnement des villes.
Droit du travail et travailleurs étrangers :La Commission vient de reconnaître que les étrangers employés par un employeur non-résident doivent l’être aux conditions locales en matière d’horaire, de congés et de salaire minimum.
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005