Convention citoyenne
Inscription à la newsletter Convention citoyenne
Philippe San Marco sur
LES ARCHIVES JUSQU'A DECEMBRE 2010
Archives "agir pour Marseille"
Partager
   

Conseil d’administration de Marseille Aménagement du 28 mai 2009
Intervention de Philippe Sanmarco.

« N’étant pas schizophrène je ne présiderai pas une société qui ne traduit pas les engagements que j’ai pris devant les électeurs »

Lors du Conseil d’administration de décembre 2008, je me suis expliqué sur ce qui, de mon point de vue, n’allait pas dans le fonctionnement de la société.
Depuis lors certains ont tenté de ne voir dans mes propos que l’expression d’un conflit de personnes. Et finalement on a vu s’élaborer l’idée de l’abus d’autorité d’un président caractériel faisant du directeur général une pauvre victime innocente.
Cette vision minimaliste du problème posé permet de ne pas y répondre.

Alors je confirme que si je n’ai jamais eu l’« ambition » d’être directeur général, je me suis toujours situé uniquement dans le rôle légal du président dont je rappelle qu’il porte les orientations stratégiques définies en conseil et qu’il veille à leur application. J’ajoute seulement que le président doit également veiller à l’information de tous les administrateurs, élément essentiel à l’exigence globale de transparence.

La question n’est donc jamais de savoir qui a autorité sur quoi et de gloser à l’infini sur ce qui ne peut déboucher que sur des procès sans fin, mais elle est de savoir si les orientations stratégiques sont bien respectées.
Prenons un exemple simple, celui de la communication et des relations avec la presse. Loin d’une bataille de polochon pour savoir de qui cela relève, la seule chose qui compte est de savoir si le contenu qui est ainsi diffusé est conforme aux orientations retenues.
Alors mes chers collègues je vous le demande : comment devrai-je réagir lorsque, ouvrant un jour mon courrier, je découvre la « lettre de Marseille Aménagement » (voyez au passage l’autorité abusive qui est la mienne), et que je vois que 3 pages sur 4 sont consacrées à un éloge de ce qui a été fait dans le centre de Marseille, sujet précisément sur lequel j’incarne une volonté de changement !
Depuis 15 ans je n’ai cessé de dénoncer les dérives de cette opération. Monsieur le Maire, nous nous sommes affrontés à de multiples reprises sur ce sujet. Petit à petit vous avez convenu que le résultat était insatisfaisant. Et finalement à l’occasion des dernières élections municipales nous avons trouvé les bases d’un compromis positif permettant d’aller de l’avant sans revenir sur les différents passés.
C’est un fait politique suffisamment important pour qu’il n’ait échappé à personne ici. C’était même intéressant pour nos concitoyens de voir des gens de droite et de gauche essayer ensemble et publiquement d’aborder une question difficile sans que les jeux d’affrontements ne stérilisent toute action possible.
Mes chers collègues, il s’agit bien là de ma part d’une exigence de respect des contenus et certainement pas d’un abus d’autorité.

Ce changement que ma présence à la présidence de cette société incarnait clairement je n’ai pu le traduire ni globalement ni opération par opération. La vérité est que tout ce qui s’est fait dans le passé ne supporte pas la moindre critique assimilée immédiatement à une attaque personnelle sur l’honnêteté des personnes. Et que rien de ce qui ne s’est pas fait dans le passé ne doit se faire dans l’avenir.
Quel mépris pour les administrateurs !

Alors comme je maintiens l’intégralité de mes analyses et de mes convictions, et n’ayant pas vocation à mener une guerre d’usure ni à jouer le rôle d’imprécateur, il est inutile pour moi de continuer dans ces conditions.
N’étant pas schizophrène je ne présiderai pas une société qui ne traduit pas les engagements que j’ai pris devant les électeurs.
Et n’étant pas déloyal, je n’utiliserai pas une fonction, le mot est trop fort vu le vide de celle-ci, parlons plutôt de titre, contre une majorité qui me l’a confié.
Ceux qui se sont abrités derrière la thèse du conflit de personne sont désormais à découvert. Je ne serai pas l’arbre qui cache la forêt des problèmes qui demeurent en l’état. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

En attendant je vais donc rester administrateur.
Chacun comprendra que je ne cautionnerai rien de ce que j’ai dénoncé. Par contre je resterai exigeant sur le fait d’être informé selon mes droits statutaires faute de quoi j’utiliserai toutes les voies de droit.

Voilà mes chers collègues : Marseille Aménagement est l’outil de deux collectivités associées à divers partenaires. Ces collectivités tiennent leur légitimité du suffrage universel. C’est donc bien une responsabilité politique qui est ainsi engagée. Et personnellement c’est bien ainsi que j’agis, en responsable politique.
Oui, j’appartiens à une majorité constituée devant les électeurs sur des contenus.
Non, cela ne crée pour moi je ne sais quelle obligation de me taire.
Bien au contraire cela devrait me donner l’assurance de bénéficier d’une écoute positive et féconde.

Le débat continuera. Peu semble-t-il au sein de notre conseil, ce qui est dommage et anormal.
Il continuera donc dans les instances politiques. Et de toute façon devant les électeurs.

Je vous remercie de votre attention.

 

   
Philippe San Marco (12/2010) :
La télésurveillance pour les couloirs de bus
Conseil des 1er et 7e arrondissements de Marseille (20/10/2010) :
Débat sur le centre-ville, intervention de Philippe Sanmarco
Conseil d’administration de Marseille Aménagement du 28 mai 2009, intervention de Philippe Sanmarco.
« N’étant pas schizophrène je ne présiderai pas une société qui ne traduit pas les engagements que j’ai pris devant les électeurs »
MPM - Conseil de communauté du 26/03/2009
Intervention de Renaud Muselier
Marseille Provence Métropole - Conseil de communauté du 19/02/2009
Renaud Muselier :
Les faux procès, les faux-semblants, les vrais enjeux.
CM de Marseille du 01/10/2007 - Philippe Sanmarco
Éradication de l'habitat indigne : faisons d'abord un diagnostic social.
Tracé du tramway : halte à la démagogie !
CM de Marseille du 13/06/2007 - Philippe Sanmarco
Vidéo-surveillance : à quand le bilan ?
« On continue parce que l'on a commencé et que ce que l'on a commencé ne sera efficace que si on continue. »
Plan climat : plus qu’une déclaration d'intention !
CM de Marseille du 05/02/2007 - Tahar Rahmani  : A propos du projet Plan Climat Municipal.
A LIRE OU A ECOUTER
Informations au CM de Marseille (13/11/2006).
Rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes de Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la gestion de la Commune de Marseille de la Régie – Années 1997 à 2005 :
L'augmentation de la dette est la conséquence d'une progression non maîtrisée des dépenses de fonctionnement et singulièrement, des dépenses de personnel.
Conseil d'arrondissements de Marseille du 9/11/2006 -  Claude Grillet
• Création de la ZAC Flammarion.
• Modifications PLU.
Conseil 1er arrondissements de Marseille du15 juin 2006, Claude Grillet :Zac Bourse
Conseil de la CUMPM du 13/02/2006 , Philippe Sanmarco : La RTM, otage du chaos automobile
Nouveaux messages sur le blog Martigues Citoyenne : Conseil municipal de Martigues du 28 février 2006.
Conseil du 1er arrondissements de Marseille du 29/09/2005, Claude Grillet : Un acharnement contre les Flots Bleus (suite).
CM de Simiane :
23/06/2005
CM de Simiane :
du 17 janvier 2005.
Conseil de la CUMPM du 17/12/2004 :
Sortir la Communauté urbaine de l’impasse.
CM de Simiane
du 25/07/2004.
Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, Commission permanente de travail et d'études, aménagement de l’espace communautaire urbanisme, séance du 16/06/2004
DTA, la priorité n’est pas le tramway marseillo-marseillais, mais un vrai réseau métropolitain.
Conseil des 15e & 16e arrondissements du 11/12/2003, Roger Ruzé :
Combat pour le logement, pour la ville, pour la vie.
Conseil de secteur de 03/2003
Val Emeraude
CM de Marseille de 03/2003
Transport
CM de Marseille de 01/2003
Découpage du 13
CM de Marseille de 11/2002
Sécurité
CM de Marseille
de 10/2002 
La Convention citoyenne
Plateforme
Conseil d'administration
Statuts

Actions citoyennes

Débats citoyens
Liens citoyens
Revue de presse
Emissions radio

Contact

Mentions légales
S'inscrire à la gazette web
Archives jusqu'à 12/2010
La vie de la Convention
Elections municipales 2008
Elections régionales 2004
Elections européennes 2004
Elections législatives 2002
Agir pour Marseille
Débats en cours
Initiatives citoyennes
Développement territorial
Revue de presse
Débat sur la constitution européenne 2005